Accès à la justice: Semaine A2J sur l'innovation, la collaboration et l'action

par Beverley McLachlin

À l’origine, cet article a été publié en anglais et en exclusivité par le Lawyer’s Daily (www.thelawyersdaily.ca), une publication de LexisNexis Canada Inc.

Novembre 2019

La fin d’octobre marque la célébration de la Semaine de l’accès à la justice dans trois provinces canadiennes : la Saskatchewan, l’Ontario et la Colombie-Britannique. J’ai été heureuse de pouvoir me joindre aux dirigeants du secteur de la justice de l’Ontario pour une partie de leurs délibérations sur l’avenir de l’accès à la justice dans la province et de suivre les activités qui se sont déroulées dans les autres provinces, quoiqu’à distance.

Comme la note obtenue par le Canada dans le cadre du World Justice Project nous l’a montré, bien que notre système de justice obtienne un bon classement en général, nous n’atteignons toujours pas les objectifs pour ce qui est de l’accès à la justice en matière civile et familiale. Il est essentiel de continuer à discuter de ce besoin fondamental dans notre démocratie, à faire de la sensibilisation et à y porter une attention particulière. La création de la Semaine de l’accès à la justice, y compris la proclamation d’une loi en Colombie-Britannique et en Saskatchewan, représente une contribution positive et considérable.

Une excellente série d’activités et de conversations s’est tenue dans les trois provinces et je vous encourage à cliquer sur les liens fournis à la fin de ce blogue ainsi qu’à profiter des webinaires, des rapports et des autres outils créés et diffusés dans ces provinces.

Même si chaque province a adopté des approches différentes et a abordé divers sujets, certains thèmes communs portaient sur l’importance de l’innovation, de la collaboration et par-dessus tout, de l’action. Je tiens à souligner une activité de la Semaine de l’accès à la justice dans chaque province où ces thèmes ont été mis de l’avant.

En Colombie-Britannique, le Groupe de direction de l’accès à la justice a acquis des connaissances sur l’incidence que peuvent avoir les expériences négatives vécues durant l’enfance, y compris les conflits entre parents, sur le développement du cerveau de l’enfant et la santé cérébrale. Ce dialogue intersectoriel a donné lieu à l’adoption d’un cadre d’action innovateur et axé sur la collaboration visant à accroître le bien-être des enfants en renforçant les capacités des parents, en améliorant la résilience des enfants et en désignant le système de justice pour réduire les conflits entre parents.
 

En Saskatchewan, l’encadrement juridique était sous les projecteurs. Les avocats et les membres du public ont eu plusieurs occasions d’en apprendre plus sur les avantages de l’encadrement juridique – un modèle qui favorise l’autonomisation juridique et est réputé pour accroître la satisfaction à l’égard du résultat. Dans le cadre d’un projet d’envergure, des avocats de la Saskatchewan ont reçu de la formation et ont offert des services d’encadrement juridique. Ce service a considérablement attiré l’attention des médias durant la Semaine de l’accès à la justice et a permis de sensibiliser le public à l’égard de ces services innovateurs.

En Ontario, une étude publiée par le Forum canadien sur la justice civile intitulée « Investir dans la justice » présente une conclusion puissante : on constate un rendement positif du capital investi et un rendement social du capital investi dans la justice, tant à l’échelle nationale que mondiale. Cette étude a servi de base aux appels à l’action renouvelés visant à aider les Canadiens et les gouvernements à comprendre la valeur sociale et personnelle de l’accès à la justice et à faire une plus grande place à l’accès à la justice dans les conversations sur le budget au gouvernement.

Je suis toujours impressionnée par la vaste expertise, le dévouement et l’esprit de collaboration des gens que je rencontre partout au Canada, qui répondent aux recherches scientifiques importantes, trouvent de nouveaux modèles pour servir la population et définissent la valeur sociétale de la justice au pays entre autres choses. La Semaine de l’accès à la justice ne sert pas seulement à faire étalage de ce talent; il s’agit aussi d’une belle occasion de prendre des engagements importants et de préparer des plans d’action.

Je tiens à reconnaître et à remercier les organisations et les membres de CREATE Justice en Saskatchewan, du Groupe d’action sur l’accès à la justice et du Barreau de l’Ontario. Ces organisations ont reconnu la valeur essentielle que peut avoir une approche coordonnée pour faire progresser l’accès à la justice et le succès des activités du mois dernier le démontre bien.